accueil   |   les agendas   |   les sacrements   |   les secrétariats   |   la catéchèse   |   le pèlerinage



L'éditorial

"Un carême joyeux !"

Soyons francs : qui voit arriver le carême avec bonheur ? Il faut dire que la littérature profane ne nous y aide pas. "Avoir une face de carême" correspond à un visage sinistre : qui en veut ? Et "faire carême" dans le langage courant veut dire faire abstinence des plaisirs de la chair qu'ils soient sensuels ou gourmands. Où sont les amateurs ?
Qui donc alors peut se féliciter de pareille austérité. L'église nous apprends pourtant deux choses :
Que le carême nous amène en se convertissant à quitter nos dilections pour celles du Père : c'est le chemin de la disponibilité. Que le carême ramène nos attributs physiques et intellectuels à de la poussière : c'est le chemin de l'humilité.
La question est alors simple : Y-a-t-il un bonheur à être disponible ; Y-a-t-il un bonheur à être humble ? En fait, les deux se rejoignent. C'est le combat de la pesanteur et de la grâce. Qui agit en moi : Moi, ou celui que je laisse agir en moi, Lui ?
La vérité s'impose : Lui qui a pris sur soi mes péchés, mes trahisons, mes faiblesses, mes peurs, mes échecs pour en faire le miel de son paradis m'apaise dans la sérénité de son ciel qu'il m'ouvre et met à ma disposition.
Voilà ce qu'exprime si magnifiquement le psaume 84 : "Car un jour dans tes parvis vaut bien mieux que mille ailleurs. Plutôt rester sur le seuil de la maison de mon Dieu, que de demeurer sous les tentes des méchants."
Ne reste qu'à se mettre en route pour rejoindre le ravissement de ces parvis et quitter les tentes des méchants où se tapissent la jalousie et les langues de vipères, les angoisses et les perversions. C'est toute la démarche du carême. Alors qui ne se réjouirait d'aller ainsi vers "le seuil de la maison de mon Dieu" où "un jour vaut mieux que mille ailleurs" ?
Autrement dit, qui ne se réjouirait de cette avalanche de grâces que nous promet le carême si nous nous y libérons de nos pesanteurs pour tout déposer, confiants, au pied de la croix dont se dessine l'esquisse qui s'imposera le jour de pâques ? Joyeux carême à tous !

Hubert Chavelet



 
 
Prière personnelle

Carême pour tous avec le Pape François - livret à votre disposition. On y trouve pour chaque jour : un court extrait de la Parole de Dieu, une méditation avec le Pape François, un lien direct avec la vie concrète, un effort à faire et une intention de prière.


Méditons :

La qualité de notre regard ...



Un jeune couple venait de s'installer dans un nouveau quartier. Le lendemain matin, au moment où le couple prenait le petit déjeuner, la femme aperçut leur voisine qui étendait du linge sur un séchoir. Quel linge sale ! Dit-elle. Elle ne sait pas laver, peut être a-t-elle besoin d'un nouveau savon pour mieux faire sa lessive ! Son mari regarda la scène mais garda le silence. C'était le même commentaire chaque fois que la voisine séchait son linge ...
Après un mois, la femme fut surprise de voir un matin que le linge de sa voisine était bien propre et elle dit à son mari : Regardes ! Elle a appris à laver son linge maintenant ... Qui le lui a appris ? Le mari répondit : Non ... Je me suis levé tôt ce matin et j'ai lavé les vitres de notre fenêtre.
Ainsi va la vie :
Tout dépend de la propreté de la fenêtre à travers laquelle nous observons les faits.
Avant de critiquer , il faudrait peut-être vérifier d'abord la qualité de notre regard. Alors nous pouvons voir avec clarté la limpidité du cœur des autres.
Ah j'allais oublié ... Aujourd'hui je te vois mieux qu'hier. Et toi ?

Auteur inconnu



Ces derniers temps ...
Nous avons été invités à prier pour ceux qui ont rejoint la maison du Père :

-Edwige ARMAND, 95 ans, à Mirebeau
-Denise FAUDOT, 80 ans, à Renève
-Albert LENOBLE, 89 ans à Lamarche-sur-Saône
-Alain PERROT, 71 ans, à Magny-Saint-Médard
-Daniel COLLINET, 75 ans, à Beaumont-sur-Vingeanne
-Marie-Louise GRANDJEAN, 97 ans à St-Sauveur



Baptême de Février ...

-Éloi FIET


Dans nos Paroisses


Journée mondiale des malades

L'Eglise a institué le 11 février journée mondiale des malades.
C'est aussi la date anniversaire de la première des 18 apparitions à Lourdes de Marie à Bernadette.
Cette année, dans notre paroisse de Mirebeau les visiteurs de malades et les hospitalières et hospitaliers de Lourdes, en tenue, ont entourés les personnes qui ont demandé le sacrement des malades.
Au cours de cette cérémonie, le père Joseph a renouvelé leur envoi en mission et les a béni afin de leur donner la force de continuer.
Les Hospitaliers remercient la générosité des donateurs à leur collecte.
La direction des pèlerinages et l'Hospitalité diocésaine ont mis à leur programme de pèlerinage 2020 le spectacle "Bernadette de Lourdes".
Cette collecte proposée dans tout le diocèse va aider à financer cette activité.


Préparation au mariage : témoignages de fiancés

"Globalement, comment j'ai trouvé la journée ?"
- très intéressante, j'appréhendais que la journée soit longue, je me demandais ce qu'on allait bien pouvoir faire une journée entière avec des inconnus. Au final, super moment convivial et enrichissant. L'idée de manger ensemble le midi est aussi une excellente idée ça permet de discuter, d'échanger avec tout le monde. D'en apprendre plus sur chacun. On se faisait la réflexion avec mon futur mari que quand on y réfléchissait la probabilité pour revivre à deux ce genre d'événement était fine, ce qui la rendait encore plus magique et spéciale.
"Ce que j'ai apprécié"
- En apprendre plus sur mon futur mari : j'ai su qu'elles étaient ses piliers du mariage, que je pensais connaître alors que finalement pas tout à fait. J'ai pu lui exprimer aussi mes besoins, mes idées en étant sûre d'être écoutée et entendue. J'ai apprécié de passer une journée avec tout le monde, en apprendre plus sur chacun. J'ai apprécié également en apprendre plus sur le mariage, sur ce que l'église pense du mariage et les 4 piliers que je ne connaissais pas aussi bien que je le pensais. Et puis j'ai également apprécié d'avoir un retour d'un couple marié, voir qu'effectivement la vie est faite d'orages et de tempêtes dans tous les couples, mais qu'à deux avec beaucoup de dialogues on peut tout surmonter. Merci également au père Joseph qui anime la journée dans la joie et la bonne humeur, qui répond à toutes les questions avec patience, même sur des sujets parfois délicats.
"Ce que j'ai moins apprécié"
- Peut-être la longueur de l'après midi, sûrement due à la digestion de la très bonne choucroute du repas de midi. Un peu plus difficile d'être concentrée sur certains points du coup.
"Une phrase ou une idée que je retiens de cette journée et que je considère essentielle pour réussir mon mariage?"
- J'ai vraiment beaucoup apprécié le passage sur le pardon, j'ai enfin compris ce que l'Eglise entendait par pardon et ça m'a permis de me remettre en question. J'ai compris la dimension large du pardon et je prendrais davantage le temps d'écouter mon conjoint, de le pardonner ...
"Recommanderiez-vous cette journée á des amis ?"
- Oui sans hésiter ! Et pas seulement aux futurs mariés mais à tout ceux en couple qui veulent en apprendre davantage sur la personne qui partage leur vie.

Margaux



En arrivant à notre préparation au mariage, nous ne savions pas à quoi allait ressembler cette journée. Nous avons alors rencontré une dizaine de couples, futurs mariés de 2020. Nous avons passé une journée enrichissante, remplie de bienveillance, de partage et d'écoute, sans tabou ni faux-semblant. Avec Benjamin, nous nous sommes dit ce qui nous semblait évident mais qui finalement est toujours plaisant à entendre. Passer cette journée tous les deux, avec des témoignages différents d'amour et d'union autour de nous, nous a énormément plu.
Nous recommanderions cette journée à nos amis, futurs mariés ou non, et même à toutes les différentes générations de couples dans nos familles. Même après des années de mariage, il doit toujours être intéressant de revoir les fondements sur lesquels nous avons bâti notre famille. Merci au Père Joseph et à tous les futurs mariés que nous avons rencontrés.

Élise


Pélerinage au Liban

Initialement prévu du 19 au 25 avril 20, ce pèlerinage est reporté sûrement pour les vacances de la Toussaint. Nous vous tiendrons informés.


Spectacle
Le procès de l'Eglise


L'Eglise se paie une tribune à travers un procès qu'elle initie elle-même pour répondre aux attaques et incompréhensions du monde moderne.
Attention ! Âmes sensibles s'abstenir !
21 juin 2020 à 16h00 à Lamarche

 Paroisses de Mirebeau & de Pontailler 2020