accueil   |   les agendas   |   les sacrements   |   les secrétariats   |   la catéchèse   |   le pèlerinage



L'éditorial

"Mois missionnaire extraordinaire"

Le mois d'octobre de cette année a été désigné comme mois missionnaire extraordinaire pour toute l'église par le Pape François. Cette initiative mobilise déjà beaucoup d'énergies. Elle nous permet de faire le point sur la capacité missionnaire de notre église. L'envoi en mission est la raison d'être même de l'église du Christ qui prolonge la mission du Fils et de l'Esprit en vue d'inviter l'humanité à entrer dans la vie du Père. Toute l'église est missionnaire ainsi que chacun de ses membres. Vaste programme ! N'oublions pas qu'à la fin de chaque eucharistie, nous sommes envoyés en mission dans notre milieu de vie. Dans le concret nous prenons la mesure du décalage grandissant entre la mentalité contemporaine et la proposition de la foi. En être bien conscient ne tarit pas l'essor missionnaire, mais permet de l'ajuster aux réalités humaines d'aujourd'hui.

Votre Archevêque
Roland Minnerath



 
Prière de rentrée

Seigneur,
Me voici devant Toi avec tout ce qui habite
mon esprit en ces temps de rentrée.
Après le repos, le dépaysement des vacances,
les ressourcements de toutes sortes,
commence une nouvelle étape de ma vie.
Vois mes projets, ma bonne volonté,
mes incertitudes, mes craintes,
mes joies, mes peines, mes désirs, mes limites.
Si parfois je traîne les pieds,
rappelle-moi la chance
de pouvoir espérer un avenir ...
Un avenir, telle une page blanche
que je désire remplir de VIE.
Je crois, Seigneur, à ta Présence,
à ton sourire et à ta grâce.
Quand je ferai acte de liberté,
Quand prendra forme au fil des jours telle ou telle orientation, telle ou telle décision - petite ou grande
Je sais que là où je serai,
Tu seras avec moi.

Sœurs du Christ rédempteur



 

Méditons :

Le roi et les graines



Tang était un petit ouvrier dans un royaume d'Orient. Il travaillait le cuivre et fabriquait de magnifiques ustensiles qu'il vendait sur le marché. Il était heureux de vivre et avait une bonne estime de lui-même. Il n'attendait plus que de trouver la femme de sa vie. Un jour, un envoyé du roi vint annoncer que celui-ci désirait marier sa fille au jeune homme du royaume qui aurait la meilleure estime de lui-même. Au jour dit, Tang se rendit au château et il se trouva au milieu de plusieurs centaines de jeunes prétendants.
Le roi les regarda tous et demanda à son chambellan de remettre à chacun cinq graines de fleurs, puis il les pria de revenir au printemps avec un pot de fleurs issues des graines qu'il leur avait fait remettre.
Tang planta les graines, en prit grand soin, mais rien ne se produisit, pas de pousse, pas de fleurs. à la date convenue, Tang prit son pot sans fleur et partit pour le château. Des centaines d'autres prétendants portaient des pots remplis de fleurs magnifiques et ils se moquaient de Tang et de son pot de terre sans fleurs.
Alors le roi demanda que chacun passe devant lui pour lui présenter son pot. Tang arriva, un peu intimidé, devant le roi : "Aucune des graines n'a germé, votre majesté", dit-il.
Le roi lui répondit : "Tang, reste ici auprès de moi !"
Quand tous les prétendants eurent défilé, le roi les renvoya tous, sauf Tang. Il annonça à tout le royaume que Tang et sa fille se marieraient l'été prochain. Ce fut une fête extraordinaire ! Tang et la princesse devenaient toujours plus amoureux l'un de l'autre. Ils vivaient très heureux.
Un jour, Tang demanda au roi, son beau-père : "Majesté, comment se fait-il que vous m'ayez choisi pour gendre alors que mes graines n'avaient pas fleuri ?"
"Parce qu'elles ne pouvaient pas fleurir, je les avais fait bouillir durant toute une nuit ! Ainsi tu étais le seul à avoir assez d'estime de toi-même et des autres pour être honnête ! C'était un tel homme que je voulais pour gendre !"

Anonyme



Tous missionnaires

La mission fait partie de l'ADN de l'Eglise. En accord avec le Conseil pastoral mixte, nous avons donc souhaité que toute l'année soit placée sous le signe de la "Mission".
Une conférence est prévue le 11 octobre 2019. Elle portera sur le travail des missionnaires en Afrique,
"Et moi, que dois-je faire ?" Chacun de nous aura à se poser cette question. La mission est l'affaire de tous.
Avec les équipes baptême, nous proposerons aux parents, une carte de messe à l'intention de leur enfant baptisé. Ce sera l'occasion d'une petite catéchèse mystagogique.
Avec les équipes funérailles, nous sommes revenus sur l'idée d'un accompagnement post-célébration.
Tous les dimanches, une petite catéchèse à dose "homéopathique" de 3 mn sera proposée après la prière d'ouverture. Le P. Godefroid rappellera le sens des éléments d'une messe - des vêtements liturgiques jusqu'au geste d'envoi. Le P. Joseph, lui parlera de l'Eglise bâtiment - de son orientation jusqu'à sa structure.
Au caté, chaque enfant tirera au sort le nom d'un autre. Il cherchera discrètement à bien le connaître pour mieux prier pour lui et lui faire un cadeau à Noël ...



Ces derniers temps ...
Nous avons été invités à prier pour ceux qui ont rejoint la maison du Père :

-René HENRY, 93 ans, à Bézouotte
-Pierre GROSJEAN, 85 ans, à Jancigny
-Andrée LAURENT à Binges
-Eliane PERROT, 70 ans, à Magny
-Jean-Louis MEURIOT, 71 ans, à Mirebeau
-Robert HARANT, 96 ans, à Mirebeau
-Eliane COIGNET 95 ans à Drambon
-Jeannine SEMPREZ, 90 ans



Baptême de septembre ...

-Noélyne KARCHER
-Keylian KARCHER
-Marius DÈTRUIT MAUREL
-Kiara GUYON
-Daïa SELINI
-Maël BILLARD



Mariages de septembre ...

-Anthony TULOUP et Amélie LOSTE


Dans nos Paroisses


Il voulait qu'on en parle
Un des plus beaux sourires intérieurs du diocèse


Cher Joseph, bien évidemment je ne pourrai être à la réunion de doyenné. En plus, elle coïncide avec les élections au Conseil Presbytéral, comme à celles des nouveaux doyens, donc un avenir qui ne me concerne plus directement.
Je pense quand même qu'il est important que je signale clairement où j'en suis par rapport au ministère. On n'en parle jamais assez franchement. Alors j'ai pensé que tu pourrais communiquer au groupe ce message.
"Un grand merci pour ces années passées dans notre doyenné - sous des formes diverses - mais spécialement pour ces dernières années dans le doyenné Saône-Vingeanne-Tille. Merci pour votre accueil et vos témoignages d'amitié qui m'ont maintenu un peu dans le coup de la pastorale, durant ces premières années de retraite. Je continuerai à porter les paroisses dans mon cœur et ma prière, et bien sûr par le lien conservé avec Joseph. Pour moi, nouvelle étape. La maladie m'invite à renoncer à toute activité pastorale directe. Me voici abonné à vie au Centre Leclerc. Changement de vision sur la mission que le Seigneur me confie désormais. Je comprends mieux bien des choses. j'écoute mieux les gens et comprend mieux l'épreuve que vit chacun où qu'il soit. Mon ministère quelque part se restreint, mais devient plus intense, centré sur l'essentiel : l'approfondissement de la Parole de Dieu, la prière pour l'Eglise, l'écoute et le partage avec les personnes, qui soutient mon frère et me fait grandir, moi. Mon livre de chevet, au premier jour dé mon hospitalisation , le 8 août: un livre de lecture très minutieuse du texte de l'histoire d'Abraham, où je me régale avec l'hébreu. Ce livre m'attendait et porte un titre vraiment bien adapté aux circonstances: "Abraham ... où l'apprentissage du dépouillement".
On lit dans la lettre aux Hébreux 11,8 : "Grâce à la foi, Abraham obéit à l'appel de Dieu : il partit vers un pays qu'il devait recevoir en héritage, et il partit sans savoir où il allait."
Bienvenue à Godefroy qui sera plus efficace que moi. Allons tous de l'avant, portés par le Souffle de Dieu qui nous a aimés le premier et qui crée en nous, miséricordieusement, l'Homme Nouveau (Colossiens 3,9-10), à chaque instant. Bonne route à chacun sur le chemin où Dieu l'appelle à servir. Je reste en communion avec tous dans la prière et l'action de grâces."
Joseph, en rédigeant ce texte, je me dis qu'il pourrait servir pour la réunion de doyenné, mais aussi pourrait être inséré dans le Bulletin paroissial, avec éventuellement les modifications qui te paraitraient souhaitables je pense qu'il peut dire quelque chose à tous, à commencer par les plus âgés coincés par la maladie. A toi de voir. Bien fraternellement.

Denis MARION


Conférence
Le travail des missionnaires en Afrique


Comment leur expérience peut éclairer la nôtre en France, dans nos communes, dans nos familles.
Vendredi 11 octobre à 20h00
Maison paroissiale de Pontailler
par le P. Godefroid


Pélerinage en doyenné
Vézelay

A la découverte d'un haut lieu de l'Eglise
Dimanche 29 mars 2020


Pélerinage au Liban

Partir en pèlerinage au Liban, c'est aller à la découverte de lieux foulés par le Christ (Tyr et Sidon), à la rencontre d'églises orientales (maronites, arméniennes, orthodoxes, catholiques ...) riches de 2000 ans de tradition.
La semaine du 19 au 25 avril 2020


Pélerinage Caté
Anne-Marie Javouhey


Recommandé aux enfants qui se préparent à la 1re communion et à la Profession de foi
Samedi 9 mai 2020 à Chamblanc


Spectacle
Le procès de l'Eglise


L'Eglise se paie une tribune à travers un procès qu'elle initie elle-même pour répondre aux attaques et incompréhensions du monde moderne.
Attention ! Ames sensibles s'abstenir
10, 17, 31 mai 2020 à 16h00 à Lamarche
21 juin 2020 à 16h00 à Lamarche

 Paroisses de Mirebeau & de Pontailler 2019